Nettoyage par laser

La lumière laser interagit avec la matière. Il s’agit d’envoyer une très forte énergie, captée par les molécules à qui elle est destinée, car tous les atomes n’absorbent pas avec la même efficacité toutes les longueurs d’onde. Cela va créer un plasma (état de la matière dans lequel les électrons sont séparés des noyaux des atomes) très comprimé. En se détendant, une onde de choc va se répandre dans la couche à retirer. Il s’agit, en fait, de vaporiser les éléments dont on veut se débarrasser. De plus, l’exposition est très brève : cela évite que l’augmentation soudaine de température n’affecte l’objet à nettoyer.


Le faisceau doit être calculé pour être suffisamment énergétique pour nettoyer, mais pas trop pour ne pas altérer l’objet. De même, les longueurs d’ondes sont sélectionnées pour n’interagir qu’avec les particules à éliminer. Pour se faire une idée de l’efficacité différente des rayons lasers en fonctions des particules, il suffit de se dire qu’un laser vert sera très efficace sur une peinture rouge (qui absorbe donc beaucoup la lumière verte, ne la renvoyant pas) quand elle ne le sera que peu sur une peinture verte, qui au contraire renvoie cette lumière. C’est le même principe qui fait que les vêtements clairs sont conseillés lorsqu’il y a du soleil, car ils renvoient plus de lumière que les vêtements sombres, qui eux gardent l’énergie reçue.